La Cène se met à table

Posté par admin Le 12 - Juil - 2011

Interprétée, parodiée, copiée, La Cène de Léonard de Vinci a toujours suscité l’intérêt. Les spéculations sur la signification de ses divers éléments (les visages, les gestes des personnages, les décors) ne manquent pas.

C’est sous l’angle des aliments que des chercheurs de la Faculté de théologie et des sciences de la religion de l’Université de Montréal ont décidé de se pencher sur la question. La nourriture présente dans le tableau ne correspond pas aux brèves descriptions des évangélistes. Le peintre de la Renaissance voudrait-il alors faire passer un message ? C’est l’avis des experts qui se sont livrés à cette analyse.

Que nous révèlent les mets présents sur cette table ? Pain, poisson, agrumes et vins recèlent des secrets dévoilés par Olivier Bauer, Nancy Labonté, Jonas Saint-Martin et Sébastien Fillion. Ils se sont interrogés, par exemple, sur le plat de poisson présent sur la table. La présence de poisson rappelle le lac de Tibériade, où Jésus passa la majeure partie de sa vie. Elle fait également référence à ses apôtres (choisis principalement parmi les pêcheurs). Mais de quel poisson s’agit-il ? Hareng ou anguille ? Selon la réponse, les significations divergent. Du pain à l’assiette vide de Judas, la nourriture est ainsi décortiquée et chaque détail est étudié.

L’observation minutieuse de cette toile par les différents experts offre des clés pour tenter de comprendre certains des mystères de cette célèbre fresque. Retrouvez l’analyse complète dans cet article ou même en vidéo sur le site de l’Université de Montréal.

Catégorie(s) : A la une, Actualités