Au Wikibar, je finis mon verre et je le mange !

Posté par admin Le 31 - Jan - 2013

Quand la recherche s’invite en cuisine, cela donne toujours des idées originales… La preuve avec l’ouverture du Wikibar, prévue fin avril à Paris, qui propose à ses clients de consommer l’emballage de leurs commandes une fois qu’ils auront vidé leur assiette ou leur verre. Le but de ces emballages comestibles ? Lutter purement et simplement contre la pollution des contenants jetables utilisés quotidiennement dans la restauration. Les membranes censées remplacer les contenants sont constituées d’isomat (de l’édulcorant), d’alginate (des algues) ou d’autres liants. Marion Paulin, responsable des dégustations au Wikibar, explique qu’il s’agit de « techniques aériennes qui permettent de transmettre beaucoup de matières avec peu de matière donc peu de calorie ». Vous pourrez ainsi déguster, sur le principe d’un shot, une Piña Colada encapsulée dans une membrane de noix de coco, du Pastis isolé au milieu d’une capsule de menthe, ou un Irish Coffee conservé chaud dans une peau consommable au parfum de sirop d’érable. Le Wikibar envisage également de créer des ‘Pop-up’ bars, sorte de lieux éphémères, pour faire connaître les innovations du Laboratoire fondé, entre autres, par David Edwards, professeur d’ingénierie biomédicale à Harvard. Une version grand public et miniaturisée de la d’encapsulation est actuellement en cours de traitement au Laboratoire, confie Héloïse Vilaseca, ingénieur chimiste et responsable de la recherche et du développement.

Catégorie(s) : A la une, Actualités, Agenda, Produits